Le cabinet d'ostéo
MEYLAN & ECHIROLLES
Plage horaire
Lun - Ven : 8h - 19h
M'appeler directement
06 81 19 00 19
Tarification
à partir de 50 €

Ma démarche technique thérapeutique

Ici, je souhaite vous expliquer ma démarche thérapeutique face à un symptôme.

Le symptôme est la plainte que décrit le patient : « Bonjour, je viens vous voir car j’ai mal à la tête ».

Ma démarche thérapeutique est d’écouter la plainte et de la traduire … « Qu’est ce qui ne fonctionne pas pour que ce patient est mal a la tête? »

« J’ai mal à la tête » signifie qu’une fonction est défaillante dans la zone à traiter (ici le cerveau). Mon travail sera d’aller chercher l’origine du problème, ce sera une recherche de causalité.

Origine = cause = structure

Problème = symptôme = dysfonction

Mon travail sera donc de chercher la structure à l’origine de la dysfonction.

Analogies et exemples

Pour qu’un stylo écrive, fonction écriture, il faut qu’au préalable la structure « stylo » existe. La structure « stylo » comporte un corps, une pointe, une réserve d’encre, et de l’encre. A ce moment seulement, il est possible d’envisager la fonction d’écriture.

L’oiseau ne peut pas voler sans ailes. Même si vous restez des années à mimer un oiseau en battant des bras au bord d’un précipice, pour autant les plumes ne pousseront pas. Ce n’est pas la fonction voler qui va créer la structure ailes et plumes.

Nous marchons secondairement à l’existence de l’appareil locomoteur.

Les patients consultent lorsqu’ils présentent des symptômes. Un symptôme est l’expression d’une dysfonction ou d’une mauvaise mauvaise qualité de la fonction.

Les symptômes sont l’expression d’un dysfonctionnement, préfixé « dys » qui signifie souffrance, anomalie, difficulté.

Mon approche en qualité de thérapeute sera donc de classifier les différentes atteintes de la structure pouvant justifier une dysfonction ou un symptôme.

Dans le cas de la migraine ou céphalée, la fonction qui est altérée est la vascularisation de la synapse (carrefour électrique). Il y a une dysfonction « vascularisation ». La dys-structure sera crânienne ou et cervicales ou et dorsales ou et costale, ou et viscérale.

De la méthode

Je vais donc pendant ma séance d’ostéopathie passer en revue toutes les structures possibles en relation avec la symptomatologie. Mon travail sera à la fois « essai et traitement ».

Dans un premier temps, mes mains vont interroger les différentes structures pouvant être en relation avec les douleurs.

Dans un deuxième temps, je ferai un geste manipulatif si mes mains me renvoie une information de tension ou de blocage.

Test et manipulation sont concomitant dans l’espace et dans le temps.

Une fois la dys-structure redevenue, structure fonctionnelle, la symptomatologie migraine ou céphalée va disparaître.

Si la cause de la dys-structure est quantitativement et qualitativement importante, il faudra plusieurs séances pour régler le problème.

La douleur peut disparaître et revenir quelques temps après car le corps s’est à nouveaux mis en dysfonction. Dans ce cas, il faudra à nouveau un geste manipulatif pour lever les blocages.

C’est d’ailleurs pour cela que je recommande une « révision » tous les six mois pour les migraineux afin de vérifier l’ensemble des structures susceptibles de se bloquer avant que le blocage ne se transforme en symptomatologie douloureuse.